mardi 20 juin 2017

Fedeylins, T.4 L'Ombre des Pères – Nadia Coste


« La sensation d'être sur le bon chemin monta en moi. Contrairement aux autres fedeylins, le l'avais choisi, ce chemin. J'y avais posé le pied quand je l'avais décidé. »




Auteur : Nadia Coste
Éditions : Gründ
Date : 2012
Genre : imaginaire
400 pages


Cahyl touche au but. Il lui reste à traverser le désert, éviter tous ses pièges et ses dangers, survivre à la faim, à la soif. Il lui reste à accomplir l’ascension du Rajmalaya, la montagne sacrée des fedeylins jusqu’à la brèche qui lui permettra de rejoindre le peuple fondateur. Il lui reste à comprendre ce qu’il va découvrir pendant son initiation. Il lui reste à revenir sur les rives du Monde pour convaincre les Fedeylins de partager avec lui le grand secret de l’amour ardent.


Mon Avis

Je suis tellement heureuse d'avoir lu le tome final de cette saga que j'ai adoré. Un véritable coup de cœur du premier au dernier livre. Je ne suis pas prête d'oublier cet univers incroyable que nous a offert Nadia Coste.

J'ai ressenti toujours autant d'émotions avec L'Ombre des Pères. Cahyl arrive à la fin de son voyage et nous offre encore une fois, une aventure palpitante pleine de tendresse, de peur et d'espoir. Et que dire de Sperare, son compagnon de route, ce petit moustique fidèle et sincère. Un gros coup de cœur pour ce personnage qui m'a ému aux larmes.

Je ne peux que conseiller et recommander chaudement Fedeylins. La plume, l'histoire, les personnages, bref TOUT est parfait du début à la fin. On a envie de rester plonger dans ce monde minuscule auprès de Cahyl, Sperare et Gnark.


Coup de <3

lundi 19 juin 2017

Calendar Girl Juin – Audrey Carlan

« Cela me résume plutôt bien, finalement, touche-à-tout, médiocre pour beaucoup de choses, talentueuse en rien du tout. »


Auteur : Audrey Carlan
Éditions : Hugo Romance
Date : 2017
Genre : Romance érotique
160 pages

Voilà Mia dans la capitale, Washington, DC. Elle n’est pas très enthousiaste sur sa mission du mois, puisqu’elle doit jouer la compagne de Warren Shipley, un homme âgé et surtout l’un des plus riches businessmans des États-Unis. Elle doit lui servir de faire valoir vis-à-vis des hommes d’affaires qu’il veut approcher. Mais elle va vite changer d’avis lorsqu’elle est accueillie par Aaron Shipley le fils de Warren.
Aaron est non seulement irrésistible physiquement, raffiné, mais aussi le plus jeune sénateur des États-Unis. À trente-cinq ans, il est riche comme Crésus, célibataire, et fait les couvertures de tous les magazines du pays.
Mia, qui pensait que la politique était un monde ennuyeux, va s’apercevoir qu’il n’y a rien de plus excitant que la démocratie. Et, pourtant, il va lui falloir beaucoup de force et de courage pour surmonter de bien tristes événements. Heureusement, elle sera bien entourée…


Mon Avis

Quelle déception ce mois de juin… Je suis vraiment navrée mais je ne peux donner de ce tome aucun avis positif.

ATTENTION SPOILEUR !!

Tout d'abord, Mia m'a énormément choqué. Dans ce tome elle va subir une agression sexuelle et … ne va pas du tout réagir ! Elle va simplement trouver une excuse à l'homme coupable.

Je pensais qu'étant dans le milieu de la politique, on allait suivre une histoire très intéressante et pourquoi pas de complot ou de machination. Rien de tout cela. Qu'est-ce qui se passe ? Mia aide un politicien à se faire des associés en discutant avec la femme-objet complètement idiote d'un riche investisseur. Insipide.

Et pour finir on retrouve le même schéma dans l'histoire que les tomes 3, 4 et un peu le 5. Elle arrive chez son nouveau client, ne peut flirter avec lui car il est amoureux et ne s'en rend pas compte et donc va jouer à rapprocher les protagonistes. C'était le tome de trop…

Une agression sexuelle excusée, une Mia parfaitement idiote et caricaturale, un schéma répétitif, des personnages encore moins creusés que les précédents tomes et qui ne nous procurent aucun affecte. Bref déçue. A l'heure actuelle, je ne sais pas si je lierai la suite.


Décevant en tout point.

vendredi 16 juin 2017

Maybe not – Colleen Hoover

« Une pétasse qui a fini par rencontrer le connard de son cœur. »



Auteur : Colleen Hoover
Éditions : Hugo Romance
Date : 2016
Genre : romance
160 pages


Quand il a l'opportunité de s'installer en colocation avec une jolie blonde, Warren accepte sans hésiter. Ce pourrait être une expérience excitante... Mais peut-être pas. Surtout quand cette coloc est Bridgette, une fille un peu froide et très têtue. Rapidement, la tension est tellement palpable que ces deux-là ont du mal à rester dans la même pièce. Mais Warren a une théorie : quand on est capable de tant de haine pour une personne, on peut facilement transformer ces sentiments en passion. Et il a bien l'intention de le tester sur Bridgette.


Mon Avis

Après avoir lu Maybe Someday qui fut un énorme coup de cœur, je souhaitais tellement rester avec ces personnages qu'en découvrant cette petite suite, je me la suis immédiatement procurée.

Ici, nous suivons l'histoire de Warren et Bridgette. Deux personnages incontournables du premier roman. D'ailleurs, ayant adoré ces derniers, j'ai été plus que ravis de découvrir que ce petit livre parlait de leur rencontre. Ce sont deux personnes explosives qui m'ont fait beaucoup rire. Leur relation est très particulière, très sexuelle voire bestiale. On comprend mieux leur comportement grâce à ce livre qui éclaircit leur passé et leur rencontre.

Un spin-off drôle que j'ai lu très rapidement. La plume de Colleen Hoover est toujours aussi addictive et elle a su donner encore plus d'ampleur à ses personnages. Des moments extrêmement drôles et des quiproquos à mourir de rire.


Un spin-off parfait <3

mardi 6 juin 2017

Calendar Girl Mai – Audrey Carlan

« Le boulot ne commence que demain, et je m’éclate déjà dans les bras de mon « The Rock » personnel. »


Auteur : Audrey Carlan
Éditions : Hugo Romance
Date : 2017
Genre : Romance érotique
160 pages


C’est à Hawaï que nous retrouvons Mia. Elle est engagée comme mannequin pour une célèbre marque de maillots de bain. Angel D’amico veut prouver qu’on peut être belle même si on ne fait pas une taille 34. Il a créé une nouvelle ligne pour les filles ayant des formes, et Mia est son mannequin vedette.
En arrivant dans ce lieu paradisiaque, Mia découvre son partenaire mannequin, Tai Nikko, dont le corps musclé et les tatouages tribaux la font immédiatement fantasmer.
Son séjour sur l’île risque de ne pas être de tout repos, d’autant qu’elle attend l’arrivée de sa sœur et de sa meilleure amie qui viennent la rejoindre pour une semaine de vacances.


Mon Avis

En apprenant que Mia allait se retrouver à Hawaï, j'avais extrêmement hâte de voir ce qu 'Audrey Carlan allait nous proposer.

Ce mois de mai a été très plaisant à lire. Le lieu où se déroule l'action y est évidemment pour beaucoup, tout comme le nouveau partenaire de jeu de Mia : un sosie de Dwayne Johnson. Un bel Hawaïen sexy en diable et très touchant. L'arrivée de sa sœur et de sa meilleure amie donne une nouvelle dimension au roman. Nous apprenons à meiux connaître tous les personnages.

Les scènes de sexe sont un peu plus poussées et fréquentes et laissent un certain goût pervers dans la façon dont elles sont racontées, ce qui pourrait en déranger certains. Mia devient de plus en plus nymphomane, elle ne pense qu'à cela… Elle est loin la jeune fille assez prude du premier tome. Mais après tout : « ne te fit pas à l'eau qui dort ».

Un très bon tome. Un nouveau « sexfriend » très chaud. Un lieu féerique… Un très bon mois de mai. MAIS un gros reproche à Hugo Romance : beaucoup de phrases ont des mots absents… Alors OK, le livre n'est pas très cher ( 9.99 euros ; bien qu'en additionnant 12 mois on en a quand même pour une belle somme…) mais franchement un peu plus d'attention ne serait pas superflus…


Une bonne continuité. 

Calendar Girl Avril – Audrey Carlan

« J'ai l'impression d'être une Mère Teresa des temps modernes, en plus jeune et plus baisable. »



Auteur : Audrey Carlan
Éditions : Hugo Romance
Date : 2017
Genre : Romance érotique
160 pages


Le premier contact avec Mason Murphy est assez rude ! Le joueur phare de l'équipe des Red Sox est un véritable goujat. Mais il ne connaît pas encore le caractère bien trempé de Mia qui va rapidement le faire changer d'attitude. 
Un mois entourée des joueurs de son équipe de base-ball favorite, Mia est aux anges. Pourtant, son bonheur va être entaché d'une mauvaise nouvelle. Pourra t-elle surmonter cette déception ?


Mon Avis

Le tome 3 avait été une très bonne lecture et je souhaitai par-dessus tout que cela en soit de même pour ce mois d'avril. Mia se retrouve cette fois à Boston en compagnie de Mason Murphy, un des joueurs star de l'équipe de Baseball les Sox.

Pour la deuxième fois consécutive, Mia va devoir jouer les entremetteuses (dans le tome précédent elle aidait un couple gay à faire son coming out). Même si, j'ai beaucoup aimé ce tome, j'ai trouvé que cela se répétait. Mia devient également plus vulgaire ce que je trouve bien dommage car cela donne l'impression que Mia a toute une panoplie de personnalités qu'elle utilise en fonction des gens avec qui elle est… Cela ne colle pas trop hélas.

Le mois d'avril a été très bon malgré ces petites remarques. J'ai hâte de plonger dans le suivant qui va se dérouler à Hawaï !!!!


Vivement Mai ;)

mardi 30 mai 2017

Mystic City – Theo Lawrence

« J'ai toujours cru que le grand amour me brûlerait comme une flamme.
Eh bien, c'est vrai : je brûle, consumée par l'amour. J'ai l'impression qu'on m'a ouvert la poitrine et qu'on est sur le point de m'arracher le cœur, et de le broyer. Sans que je ne puisse rien faire pour l'empêcher. »


Auteur : Theo Lawrence
Éditions : Pocket Jeunesse
Date : 2014
Genre : SF
416 pages


Aria Rose est l'héritière d'une des plus puissantes familles de Mystic City. Ses fiançailles avec Thomas Foster, le fils des ennemis jurés de ses parents, pourraient sauver la ville de la menace qui gronde dans les bas-fonds.
Mais Aria a un problème, elle ne se souvient pas être tombée amoureuse de Thomas !
Hunter, un mystérieux rebelle, semble détenir la clé de ses souvenirs... Aria trouvera-t-elle le courage d'affronter la vérité au péril de sa vie ? De ses choix dépend le salut de Mystic City... 


Mon Avis

Comment ai-je fait pour ne pas lire ce livre avant !? Quelle incroyable découverte. J'ai adoré ce premier tome du début à la fin.

Dès le départ, ce livre m'a subjugué. Nous faisons la connaissance d'Aria qui se réveille amnésique. C'est une jeune fille fantastique, pleine de courage et de contradiction avec son milieu. Un jour elle rencontre Hunter, un jeune homme drôle et très charismatique. Ces deux personnes sont sublimes, criant de sincérité et de force. Hunter est tellement... PARFAIT <3
L'écriture est addictive, fluide, parfaitement dosée en descriptions et dialogues.

C'est un roman de science-fiction mais aussi d'amour. Le pitch ressemble beaucoup à Romeo et Juliette. C'était romantique mais aussi rempli d'actions. Il est construit comme une enquête que mène Aria pour retrouver la mémoire et comprendre les pauvres et les Mystics vivants dans les bas-fonds. Les Myctics sont des personnes ayant des pouvoirs spéciaux.

Avec ses personnages inoubliables et son histoire revisitée dans un futur dystopique, ce roman est une de mes plus belles découvertes. Il me tarde de lire la suite qui j'espère sera tout aussi fantastique !


Coup de <3

vendredi 26 mai 2017

Le Joyau – Amy Ewing

« L'espoir est une chose précieuse. Pourtant, on ne commence à l'apprécier que quand toute lueur s'est envolée. »


Auteur : Amy Ewing
Éditions : Robert Laffont
Date : 2014
Genre : Fantastique, dystopie
468 pages


Le Joyau, haut lieu et cœur de la cité solitaire, représente la richesse, la beauté, la royauté.
Mais pour une jeune fille pauvre comme Violet Lasting, le Joyau est avant tout synonyme de servitude. Et pas n'importe laquelle : Violet a été formée pour devenir Mère-Porteuse. Car dans le Joyau, le vrai luxe est la descendance…
Achetée lors de la Vente aux Enchères par la Duchesse du Lac, Violet – le lot 197, son nom officiel – va rapidement découvrir la réalité brutale qui se cache derrière l'étincelante façade du Joyau. S'exercer à la cruauté, à la trahison et aux coups bas est la distraction favorite de la noblesse. Violet doit accepter son sort et tâcher de rester en vie.
C'est pourtant dans ce sinistre quotidien qu'elle tombe amoureuse d'un séduisant garçon, loué pour servir de compagnon à la nièce aigrie de la Duchesse. Cette relation interdite vaudra aux jeunes amants d'affronter les plus grands des dangers…

Mon Avis

C'est un roman qui m'a en premier lieu plu par son histoire et sa couverture. Dès les premières lignes le ton est donné, l'intrigue de fond est posée et nous apprenons à connaître Violette, l’héroïne de cette histoire.

Violette m'a énormément plu. Je l'ai trouvé intelligente, sensible et très observatrice. Les personnages qu'elle croise au fil de son aventure m'ont tous plu autant les uns que les autres. J'ai adoré Pearl, sa maîtresse. Une femme détestable, folle et cruelle.

Les décors et les costumes sont somptueux et nous font évoluer dans un mode de vie très proche de la Cour des rois de France. Amy Ewing retranscrit parfaitement ce monde où le paraître est loin de la réalité.

La plume de l'auteur est fluide et fine. Le monde qu'elle a construit est prenant et haletant, c'est à la fois tellement beau et tellement effrayant ! C'est dynamique et entraînant.
Ce monde est pour moi un des meilleurs qui soit. Elle m'a définitivement réconcilié avec la dystopie, je n'avais jamais trouvé une saga à mon goût.

Je suis encore toute retournée par ce roman. La fin nous laisse sur un cliffanger insupportable. Je vais me hâter de lire la suite et me demande bien dans quelle direction l'auteure va nous emmener !


Coup de <3

lundi 22 mai 2017

La Tour – Cécile Duquenne

« Renoncer revient à vivre avec le poids de la culpabilité. Poursuivre, c’est décider de pardonner. Encore faut-il le vouloir. Et quand on ne veut ni l’un ni l’autre, le pire est à venir. »


Auteur : Cécile Duquenne
Éditions : Voy'el
Date : 2015
Genre : Thriller fantastique
157 pages


Jessica, 16 ans, se réveille dans un marécage artificiel aux dangers bien réels. Très vite, elle comprend qu'elle se trouve au sous-sol d'une étrange tour sans fenêtres, et que le seul moyen d'en sortir est de monter jusqu'au toit. Accompagnée de quelques autres jeunes, elle se lance dans l'ascension de sa vie, explorant chaque niveau, affrontant les dangers embusqués?
Et les révélations.
Car Jessica n'a plus aucun souvenir d'avant son arrivée ici. Ils lui reviennent par bribes, étage après étage, et plus elle en apprend, moins elle désire sortir. Surtout que son pire ennemi se trouve à l'intérieur avec elle. Bientôt, l'envie de se venger prend le pas sur l'envie de s'échapper?
Et si en exhumant les secrets de son passé, Jessica levait aussi le voile sur la véritable fonction de La Tour ?

Mon Avis

Je tiens tout d'abord à remercier Maureen du Bazar de la littérature et les Éditions Voy'el pour ce superbe cadeau. Derrière cette étrange couverture, j'ai découvert un court roman palpitant.

J'ai adoré me retrouver enfermé auprès de Jessica et de découvrir en même temps qu'elle cette étrange tour qui renferme bien des choses effrayantes. Un récit qui occise entre cauchemar et réalité. Ajoutez à cela l'angoisse permanente de cette jeune fille amnésique qui se réveille entourée des pires horreurs qui soient. Construit comme un huis clos, ce roman nous entraîne d'étage en étage vers des hauteurs inquiétantes.

Danger, tension, survie, urgence… Bref tout est là ! L'inquiétude vous serre les tripes et comme chez notre héroïne les questions se multiplient. Ajoutez à cela la plume de Cécile Duquenne tout en ressentie et observation, et vous obtiendrez un roman extrêmement rythmé et intense.


Panique à chaque niveau !

jeudi 11 mai 2017

Phobos T.2 – Victor Dixen

« Même dans les situations les plus difficiles, il reste toujours un espoir, même dans les mines les plus asséchées, il reste toujours une pépite. »


Auteur : Victor Dixen
Éditions : Robert Laffont
Date : 2015
Genre : SF
496 pages


ILS CROYAIENT MAÎTRISER LEUR DESTIN.
Ils sont les douze pionniers du programme Genesis. Ils pensaient avoir tiré un trait sur leurs vies d’avant, pour devenir les héros de la plus fabuleuse des odyssées.
En réalité, ils sont les victimes de la plus cruelle des machinations.
ELLE CROYAIT MAÎTRISER SES SENTIMENTS.
Sur Mars, Léonor espérait trouver la gloire et, pourquoi pas, l’amour. Elle pensait pouvoir ouvrir son cœur sans danger.
En réalité, elle a ouvert la boîte de Pandore du passé.
Même si les souvenirs tournent au supplice, il est trop tard pour oublier.


Mon Avis

Si vous avez aimé le premier tome, celui-ci ne pourra pas du tout vous décevoir ! C'est une suite qui nous révèle un peu plus la personnalité des candidats.

Nous retrouvons nos 12 prétendants qui sont face à un choix vital : rester sur Mars et sans doute y mourir dans 22 mois ou repartir et mourir victimes de la colère de Séréna, la productrice de l'émission.

Oui l'action est moins présente, mais, les révélations, les complots qui prennent de l'ampleur, les psychologies, bref TOUT est raconté avec un énorme talent par Victor Dixen. Le récit est vivant et nous tient en haleine jusqu'à la fin.

L'univers de Victor Dixen est magistral. Ce deuxième tome met en lumière beaucoup de choses. L'aventure prend de l'ampleur et nous pose les bases qui j'en suis sûr nous offrira un tome 3 qui sera riche en action. Tome de transition fantastique et addictif.

Coup de <3



vendredi 5 mai 2017

I.R.L. - Agnès Marot

« -Life City n'est pas la ville que tu penses connaître, commence-t-il. C'est une société qui a été imaginée pour permettre aux gens de la vie réelle, les gens comme moi, de se divertir. »


Auteur : Agnès Marot
Éditions : Gulf Stream
Date : 2016
Genre : SF
444 pages


Chloé Blanche a grandi à Life City. Comme tous ses habitants, elle ignore qu’ils sont filmés en permanence. Elle ignore qu’ils sont un divertissement pour des milliers et des milliers de foyers. Elle ignore qu’ils sont les personnages de Play Your Life, l’émission qui fait fureur hors de Life City, IRL.
Elle ignore surtout à quel point ils sont manipulés. Lorsqu’elle rencontre Hilmi, le nouveau à la peau caramel, elle tombe immédiatement amoureuse. Mais ceux qui tirent les ficelles ne le lui destinent pas. C’est ainsi qu’elle découvre la nature de tous ceux qui vivent à Life City: les personnages d’un immense jeu vidéo.


Mon Avis

Cela faisait une éternité que ce livre me faisait de l’œil. En plus d'être magnifique, le résumé me donnait extrêmement envie de le lire. De plus, il me faisait penser à un de mes jeux préférés : les Sims. Et je me suis toujours demandé jusqu'où pouvait aller l'évolution de ce jeu.

L'histoire nous pose deux principaux problèmes :
1. L'intelligence artificielle développée dans un jeu vidéo est-elle sujet à controverse ? Deviendront-elles humaines le jour où nous en arrivons à ce procédé ?
2. L’aliénation de l'Homme face à la télé-réalité.
Deux sujets troublants qui sont à nos portes.

Les personnages sont percutants, surtout Chloé, cette I.A. bien plus humaine que les humains. L'écriture est fluide, sincère, riche en références (1984 de George Orwell, W. Shakespeare, The Truman Show). La narration de ce roman est tout particulièrement originale : Chloé nous dévoile son histoire en direct à la télévision et nous suivons tout cela comme tous ces spectateurs derrière leur écran.

Un roman vraiment passionnant et très bien écrit. Une belle introspection sur notre monde actuel et son devenir. Incroyable jusqu'à la dernière page et son dénouement.

Le monde de demain.

samedi 29 avril 2017

Animale, T.1 La malédiction de Boucle d'or – Victor Dixen

« On ne sait presque rien d'elle, pas même son véritable nom. Certains prétendent qu'elle n'était qu'une enfant, d'autres affirment qu'elle avait atteint l'âge de femme lorsqu'elle s'égara dans la forêt. Mais tous s'accordent à dire qu'elle possédait une chevelure fantastique, dont l'éclat s'est perpétué jusqu'à nous comme une flamme à travers le temps. C'est pourquoi, aujourd'hui encore, les conteurs du monde entier l'appellent "Boucle d'or". »


Auteur : Victor Dixen
Éditions : Gallimard Jeunesse
Date : 2013
Genre : Fantastique, contes
436 pages


1832. Blonde, 17 ans, orpheline, vit depuis toujours dans un couvent, entourée de mystères. Pourquoi les sœurs l'obligent-elles à cacher sa beauté troublante ? Qui sont ses parents et que leur est-il arrivé ? Blonde est différente et rêve de se mettre en quête de vérité : il y a au cœur de son histoire un terrible secret.
Et si le conte le plus innocent dissimulait l'histoire d'amour la plus terrifiante ?


Mon Avis

Je rêvais de lire ce roman étant une grande fan des réécritures de contes. L'originalité de celui-ci tiens dans le fait que Victor Dixen s'attaque au conte de Boucle d'or et les trois ours en y mêlent la légende des berserkers, ces hommes fauves qui entrent dans une fureur rouge, animale.

Le roman commence immédiatement très fort et nous plonge dans cette légende au travers d'un mystérieux dossier d'enquête sur la disparition de Gabrielle de Brances. Blonde s'immerge alors dans le passé au moment où sa propre vie va prendre un tournant définitif et inéluctable.

L'écriture de Victor Dixen est superbe. Elle est forte, fluide, représentative du monde dans lequel l'auteur nous fait évoluer, elle est magique ! On enchaîne les pages et cela devien
t une véritable obsession de connaître la suite.

Une réécriture moderne qui mêlent conte, Histoire et légende avec panache. Une narration forte de ses différents points de vue, des personnages inoubliables et que l'on suit avec plaisir jusqu'à la fin.


Un envoûtement.