vendredi 22 juillet 2016

Tobie Lolness – Timothée de Fombelle

« C'est la peur qui fait tomber. (...) Quand on vit dans la peur, on tombe à chaque pas. C'est la peur qui nous fait tomber. Maintenant qu'il se savait au-dessus d'un lac, il ne craignait plus de glisser: l'eau amortirait sa chute. Et comme il n'avait plus peur, il ne glissait plus. »

Auteur : Timothée de Fombelle
Éditions : Gallimard Jeunesse
Date : 2006
Genre : Fiction
320 pages

Timothée de Fombelle est né à Paris en 1973. Il est écrivain et dramaturge. Il est reconnu récemment pour deux importants diptyques : Tobie Lolness et Vango. Ce qui lui valu de recevoir de nombreux prix français et internationaux parmi lesquels le prix anglais Marsh Award, le prix italien Andersen. Le Livre de Perle a été récompensé par la Pépite du meilleur roman adolescent européen puis par le Prix de la Foire de Brive.

Tobie et sa famille appartiennent au peuple de l'arbre qui réside dans un vénérable chêne, ruche de vie. Le jeune héros mesure quelques millimètres, ce qui lui rend la vie bien difficile. Le père de Tobie, grand savant, refuse de révéler sa dernière découverte scientifique qui pourrait bouleverser non seulement leur vie à tous mais aussi les projets de certains membres du Grand Conseil... Ce refus va entraîner la famille de Tobie dans la déchéance. Emprisonné, le jeune héros va se retrouver propulsé seul dans de terribles aventures...

Mon Avis

Je l'ai lu, il y a dix ans de cela et, pour le plaisir, l'ai relu il y a quelques jours. Je suis toujours autant accro à ce livre.

C'est un roman alliant aventures haletantes (un peu dans le genre d'Arthur et les Minimoys), écologie, poésie, humour et amitié. Il est riche en suspense et de nombreux flash-backs permettent de découvrir énormément de choses sur le passé de ce peuple et de certains personnages. L'histoire est parfaitement construite et palpitante.

En le lisant, j'ai ressenti une palette d'émotions plus fortes les unes que que les autres, allant de la joie à la tristesse en passant par la peur. Tout cela grâce à des thèmes universels : amour, joie, vie, mort, difficulté du choix, amitié etc.

L'écriture est adaptée au public visé (jeune public) sans pour autant être infantilisant permettant ainsi aux adultes d'être tout autant touchés. De plus ce roman a un fond écolo très profond et nous fait réfléchir sur ce que l'on est et ce que l'on a. Les descriptions sont extraordinaires surtout quand on vit les intempéries qui frappent ces petits êtres. Les insectes sont également repoussants de réalisme et je ne verrai plus jamais ceux-ci de la même façon après cette lecture.

Les personnages sont très attachants. En particulier Tobie, ce petit homme petit par la taille mais si grand par son courage et sa ténacité. Il est positif, ouvert d'esprit, attachant, agile, honnête et curieux de tout. J'ai vraiment adoré ce personnage.
Le deuxième qui m'a vraiment frappé, mais cette fois-ci par son côté diabolique, est le grand méchant de l'histoire, Jo Mitch Arbor. Il est vil, repoussant et cruel. Il me faisait vraiment horreur !

Ce livre est une réussite. Le tome 2 est la parfaite continuité et est tout aussi génial. Il s'agit vraiment d'un de mes livre préféré qui m'a transporté du début à la fin. Je le recommande à tous et bien sûr aux enfants qui y trouveront tous ce qui fait un livre jeunesse idéal.


Fabuleux et troublant de réalisme.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire